Bibliographie

  1. Ecole des beaux-arts, écoles régionales et unités pédagogiques

Colonne, « Archiver l’enseignement de l’architecture » n°34 (mai 2018).

*« L’École des beaux-arts de Paris », L’Architecture d’aujourd’hui,n°310, avril 1997, p.45-95.

Paris, Rome, Athènes ; le voyage en Grèce des architectes français…, Paris, ENSBA, 1982, 436 p.

Italia antiqua. Envois de Rome des architectes français en Italie …siècles,Paris, ENSBA, 2002, 422 p.

Allavena (Stéphane), « Un patrimoine redécouvert » In Situ, n°38 (2019).

Amouroux ((Dominique), dir, Le livre de l’école d’architecture de Nantes,Nantes/Gollion, In-folio, 2009, 432p.

Baudelot (Christian) et Establet (Roger), Allez les filles !,Paris, Seuil, 1992.

Baudez (Basile), Architecture et tradition académique au temps des Lumières, Rennes, PUR, 2012.

*Bolle (Gauthier), « Les élèves de l’Ecole régionale d’architecture de Bordeaux (1928-1968) : parcours scolaires et trajectoires professionnelles » Transversales, n°2 (12/2017), p.27-38.

Brucculeri (Antonio), « L’École des beaux-arts de Paris saisie par la modernité », Les années 30. L’architecture et les arts de l’espace entre industrie et nostalgie, Paris, Ed. patrimoine, 1997, p. 219-223.

—, « Un historien chez les architectes : l’enseignement de Louis Hautecoeur aux Beaux-Arts : 1925-1940 », Cahiers de la recherche architecturale et urbaine, n°4 (avril 2000), p. 95-106.

—, « L’architecte historien », Livraisons d’histoire de l’architecturen°9 (1ersemestre 2005).

—, Louis Hautecoeur et l’architecture classique en France : du dessein historique à l’action publique, Paris, Picard, 2007, 448 p.

*Châtelet (Anne-Marie), Storne (Franck), avec la collaboration d’Amandine Diener et de Bob Fleck, Des Beaux-Arts à l’Université. Enseigner l’architecture à Strasbourg, Éd. Recherches, Strasbourg, 2013, 368 p.

—, « Entre région et nation. Le développement de l’enseignement de l’architecture à Strasbourg (1880-1930) », Source(s). Arts, Civilisation et Histoire de l’Europe, n°12 (2018), p. 35-49.

Chebahi (Malik), « L’enseignement de l’architecture à l’École Nationale Supérieure des Beaux- Arts d’Alger et le modèle métropolitain : réceptions et appropriations (1909-1962) », thèse univ. de Paris-Est, 2013, 361p.

Denès (Michel), Le fantôme des Beaux-Arts. L’enseignement de l’architecture depuis 1968, Paris, La Villette, 1999, 250 p.

*Debarre (Anne), « Les enseignements d’histoire dans la formation des architectes : des Beaux-Arts aux UP parisiennes, des pédagogies diversifiées (1965-1973) », Les années 68 et la formation des architectes : Pédagogies expérimentales et renouvellement des savoirs, Rouen, éd. Point de vues, 2018. p. 54-67.

*Diener (Amandine), « La photographie au service de l’enseignement de la construction à l’École des beaux-arts. La démarche de François Vitale », Livraisons d‘histoire de l’architecture, n°31, 2016, p. 39-50.

—, « L’enseignement de l’architecture à l’École des beaux-arts au XXe siècle », thèse univ de Strasbourg, 2017, 2 vol. 764 p et 665 p.

Drexler (Arthur) et van Zanten (Ann), The Architecture of the Ecole des beaux-arts, London, Secker & Warburg, 1977, 525 p.

Drew Armstrong (Christopher), Julien-David Leroy and the making of architectural history,Abingdon, Routledge, 2012, 300 p.

*Dumont (Marie-Jeanne), La S.A.D.G., histoire d’une société d’architectes, 1877-1939, Paris, 1989, 80 p.

—, « Vie et mort de l’ancienne école », L’Architecture d’aujourd’hui, n°310 (avril 1997), p. 84-91.

—, « Le diplôme d’architecte en France», D’Architectures,n°150 à 153 (11/2007 – 3/2006).

Egbert (Donald Drew), The Beaux-Arts tradition in French architecture,Princeton University Press, 1980, 217p.

Épron (Jean-Pierre), « Éclectisme et profession, la création des écoles régionales d’architecture, 1889-1903 », recherche BRA, 1987.

Fabre (Jean-Henri), « L’enseignement de l’architecture à Toulouse dans les années 1960 », Architecture et urbanisme. Toulouse 45-75, Toulouse, CAUE 31/ Loubatières, 2009, p. 250-300.

Garleff (Jörn), Die Ecole des Beaux-Arts in Paris : ein gebautes Architekturtraktat des 19. Jahrhunderts, Tübingen / Berlin, Wasmuth, 2003, 582 p.

Jacques (Annie), Les Beaux-Arts, de l’Académie aux Qua’z’Arts, Anthologie historique et littéraire, ENSBA, Paris, 2001, 595 p.

*Klein (Richard) « Au nord, le rêve de l’union de l’art et de l’industrie », Robert Mallet-Stevens, l’œuvre complète,Paris, Centre Georges Pompidou, 2005, p. 66-69.

Lambert (Guy) et Thibault (Estelle) dir., L’atelier et l’amphithéâtre. Les écoles de l’architecture, entre théorie et pratique, Wavre, Mardaga, 2011, 217 p.

Lambert (Guy) et Marantz (Eléonore) dir., Les écoles d’architecture en France depuis 1950. Architectures manifestes, Genève, MètisPresses, 2018, 268 p.

Laurent (Jeanne), À propos de l’École des beaux-arts,Paris, ENSBA, 1987

*Le Couédic (Daniel),Les architectes et l’idée bretonne. D’un renouveau des arts à la renaissance d’une identité, Rennes Saint-Brieuc, Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, 1995, 912 p.

—, « Genèse et premier âge d’une École régionale d’architecture : Rennes 1901-1949 », Arts de L’Ouest, Rennes, PUR, 1995, p. 50-60.

—, « Nantes et la douloureuse gestation des écoles régionales d’architecture », inAmouroux,2009, p. 17-33.

Lucan (Jacques), Composition non composition, architectures et théories XIX-XXème siècles,Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2010, 607 p.

Maniaque (Caroline) dir., Les années 68 et la formation des architectes,Rouen, Points de vue, 695 p.

Martinon (Jean-Pierre), Traces d’architectes: éducation et carrières d’architectes Grand-Prix de Rome aux XIXe et XXe siècles en France,Paris, Anthropos, 2003, 288 p.

Middleton (Robin), The Beaux-Arts and XIX Century French Architecture, London, Thames&Hudson, 1982, 280p

Neuenschwander (Joëlle), Dessins d’architecture : les travaux de l’élève architecte Frédéric de Morsier à l’Ecole des beaux-arts de Paris de 1882-1890,Lausanne, PPUR, 2011, 94 p.

Pelpel (Laurent), La formation architecturale au XVIIIe siècle en France,CORDA, Paris, 1980

Pérouse de Montclos (Jean-Marie), Les Prix de Rome : concours de l’Académie royale d’architecture au XVIIIe siècle, Paris, Berger-Levrault, 1984, 260 p.

Pinon (Pierre), Amprimoz (François-Xavier), Les envois de Rome (1778-1968), architecture et archéologie, École française de Rome, 1988.

*Pommier (Juliette), « La revue Melpomène (1958-1966) : l’architecture chez les étudiants des Beaux-Arts », Sociétés & Représentations, n°30 (2010/2), p. 157-172.

— « Déclin et renouvellement des modèles pédagogiques à l’Ecole des beaux-arts : l’Atelier Collégial n°1 (1960-1970) », in Lambert et Thibault, 2011, p. 173-196

Segre (Monique), L’école des beaux-arts, XIXèet XXèsiècles, Paris, L’harmattan, 1998, 307 p .

Talenti (Simona), L’histoire de l’architecture en France : émergence d’une discipline (1863-1914),Paris, Picard, 1998, 289 p.

*Violeau (Jean-Louis), Les architectes et mai 68,Paris, Editions Recherches, 2005, 476 p.

—, Les Architectes et Mai 81, Paris, Ed. Recherche, 2010, 304 p.

 

Autres établissements

Histoire de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs (1766-1941),Paris, ENSAD, 2004, 228 p.

Belhoste (Bruno), Dahan Dalmedico (Amy), Pestre (Dominique) et Picon (Antoine) (dir.), La France des X, deux siècles d’histoire, Paris, Economica, 1995, 398 p

Blundell Jones (Peter), University of Sheffield School of Architecture : 1908-2008, Sheffield, 2008, 108 p.

Côme (Tony), L’Institut de l’environnement : une école décloisonnée, Paris, Ed. B42, 2017, 208 p.

Contenay (Florence), Mouton (Benjamin), Pérouse de Montclos (Jean-Maris), L’École de Chaillot, une aventure des savoirs et des pratiques, Paris, éditions des cendres/ Cité de l’architecture, 2012

Dunne (Jack) et Richmond (Peter), The world in one school : the history and influence of the Liverpool School of Architecture 1894-2008, Liverpool, Liverpool University Press, 2008, 95 p.

Enfert (Renaud d’), Froissart (Rossella), Leben (Ulrich), Martin (Sylvie), « Histoire de l’école nationale supérieure des arts décoratifs (1766-1951) », Journal de l’Ensad, 24, 2004.

Grelon (André) dir., Les ingénieurs de la crise ; titre et profession entre les deux guerres, Paris, EHESS, 1986.

Guillerme (André) et Vacher (Hélène), L’essor de l’Ecole Eyrolles au XXe siècle. Technologies, professions et territoires, Paris, Garnier, 2017, 714 p.

Hardy (Adam) et Teymur (Necdet) dir., Architectural history and the studio,London,  $1996, 211 p.

Johannes (Ralph) dir., Entwerfen Architektenausbildung in Europa von Vitruv bis Mitte des 20. Jahrhunderts: Geschichte, Theorie, Praxis, Hamburg, Junius, 2009, 880 p.

Liebl-Osborne (Petra), Gestaltungslehren in der Architektenausbildung an Technischen Universitäten und Hochschulen in Westdeutschland 1945-1995, Frankfurt a. M., P. Lang, 2001, 592 p.

Morvan-Becker (Frédéric), « L’École gratuite de dessin de Rouen ou la formation des techniciens au XVIIIe siècle » Doctorat d’histoire, université de Paris VIII, 2012, 891 p.

Ockman (Joan) (dir.), Architecture school. Three centuries of educating architects in North America,Washington, D.C, MIT Press, 2012, 440 p.

Oechslin (Werner), «Architekturschule », Archithese,. vol. 23, n°2 (3/4 1993), p.8-80.

Philipp (Klaus Jan) et Renz (Kerstin) (dir.), Architekturschulen : Programm, Pragmatik, Propaganda,Tübingen, Wasmuth, 2012, 293 p.

Picon (Antoine), L’invention de l’ingénieur moderne, l’École des Ponts et chaussées 1747-1851, Paris, Presses de l’école nationale des Ponts et chaussées, 1992, 768 p.

Powell (Christopher), The Welsh School of Architecture : 1920-2008 : A History, Cardiff, Welsh School of Architecture, 2009, 120 p.

Raffaele (Colette), « Eugène Beaudouin et l’enseignement de l’architecture à Genève », Cahier de théorie n°7, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2010, 168 p.

Rohdenburg (Theodor Karl), A history of the School of Architecture, Columbia University, New York : Columbia University Press, 1954, 114 p.

Seitz (Frédéric), L’école spéciale d’architecture, 1865-1930, Paris, éditions Picard, 1995, 200 p.

Tschanz (Martin), Die Bauschule am Eidgenössischen Polytechnikum. Architektur-Lehre in Zürich zur Zeit von Gottfried Semper 1855-187,  [S.l.] : [s.n.], 2013, 231 S., (Hochschulschrift)

Wright (Gwendolyn) et Parks (Janet) (dir.)., The History of history in American schools of architecture, 1865-1975, New York, Princeton Architectural Press, 1990, 191 p.

  1. Enseignement supérieur, formations professionnelles et artistiques, féminisation

Barbance (Maryse), De l’École polytechnique féminine à l’EPF école d’ingénieures. 1925-2005, 80 ans d’histoire,Paris, Eyrolles, 2005, 290 p.

Bodé (Gérard), L’enseignement technique de la Révolution à nos jours. T.2 1926-1958, Paris, INRP, 2002, 715 p.

Brucy (Guy) et Troger (Vincent), « Un siècle de formation professionnelle en France : la parenthèse scolaire ? »Revue française de pédagogie, 131, 2000, p. 21.

Chadoin (Olivier), « La féminisation de la profession d’architecte : entre dépréciation statutaire et reconfiguration identitaire », Réseau activités et métiers de l’architecture et de l’urbanisme, 1998.

Charmasson (Thérèse) dir. Formation au travail, enseignement technique apprentissage, Paris, CTHS, 2005, 299p.

Charrier (Edmée), L’évolution intellectuelle féminine. Paris, Albert Mechelinck, 1931, 572 p.

Clark (Linda),The Rise of Professional Women in France. Gender and Public Administration since 1830, Cambridge, Cambridge University Press, 2000.

Clausen (Meredith L), « The Ecole des beaux-arts : toward a gendered history », Society of Architectural Historians. Journal, vol. 69, no. 2, 2010 June, p. 153-161.

Crenshaw (Kimberle), « Mapping the Margins: Intersectionality, Identity Politics, and Violence against Women of Color », Stanford Law Review, Vol. 43, n° 6, 1991, p. 1241–1299.

*Debarre (Anne), Decommer (Maxime), « Les stages, dispositifs pédagogiques pour quels mondes professionnels ? », Les cahiers du RAMAU, n°9, 2018, p. 24-39.

*Decommer (Maxime), Les architectes au travail. L’institutionnalisation d’une profession, 1795-1940,  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Art et Société », 2017.

*Didier (Béatrice), Fouque (Antoinette), Calle-Gruber (Mireille) dir., Le dictionnaire universel des créatrices, Paris, des femmes-A/Fouque, 2013, 3 vol. (secteur architecture A.-M. Châtelet)

Duby (Georges) et Perrot (Michelle), Histoire des femmes en Occident,Paris, Plon, 1991-92, 5 vol. (rééd. 2002).

Enfert (Renaud d’), Lagoutte (Daniel), Un art pour tous. Le dessin à l’école de 1800 à nos jours, Paris / Rouen, INRP / Musée national de l’Éducation, 2004, 127 p.

Enfert (Renaud d’) et Fonteneaux (Virginie), dir., Espaces de l’enseignement scientifique et technique. Acteurs, savoirs, institutions, XVIIe-XXe siècles, Paris, Hermann, 2011.

Knittel (Fabien), Raggi (Pascal), dir. Genre et Techniques (XIXe-XXIe siècle),PUR, 2013, 274 p.

Le Feuvre (Nicky), Membrado (Monique) et Rieu (Annie),Les femmes et l’Université en Méditerranée. Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 1998, 352 p.

*Lapeyre (Nathalie), « Les femmes architectes entre créativité et gestion de la quotidienneté », Empan n°53 (1.2004) p. 48-55.

 — « Les temporalités sociales des femmes et des hommes architectes en France» inY. Guichard-Claudic, D. Kergoat & A. Vilbrod (Eds.), L’inversion du genre. Quand les métiers masculins se conjuguent au féminin… et réciproquement, Rennes, PUR, 2008, p.193-206.

Les professions face aux enjeux de la féminisation, Toulouse, Octarès éd., 2006, 214 p.

Lembré (Stéphanie), L’école des producteurs : aux origines de l’enseignement technique, 1800-1940, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013.

Léon (Véra), « Devenir photographedans les années 1960, une histoire de genre et de classe ? », Questions de culture, Paris, Ministère de la Culture (à paraître).

Marry (Catherine),Les femmes ingénieurs. Une révolution respectueuse,Paris,Belin, 2004, 287 p.

Mayeur (Françoise), « L’évolution des corps universitaires (1877-1968) » in C. Charle et R. Ferré, Le personnel de l’enseignement supérieur en France aux XIXe et XXe siècles, Paris, Ed du CNRS, 1985.

*Mesnage (Stéphanie), « Les pionnières » in Didier, Fouque, M. Calle-Gruber (2013).

Mosconi (Nicole), Femmes et savoir. La société, l’école et la diffusion sexuelle des savoirs, Paris, L’Harmattan, 1994, 362 p.

Moulinier (Pierre), Les étudiants étrangers à Paris au XIXe siècle. Migrations et formation des élites, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, 425 p.

Picard (Emmanuelle), « L’histoire de l’enseignement supérieur français. Pour une approche globale », Histoire de l’éducation, n°122 (2009), p.11-33.

Prost (Antoine) et Cytermann (Jean-Richard), « Une histoire en chiffres de l’enseignement supérieur en France », Le Mouvement social, n°233 (avril 2014), p. 31-46.

Sauer (Marina), L’entrée des femmes à l’École des beaux-arts. 1880-1923, Paris, ENSBA, 1991, 89 p.

Schweitzer (Sylvie), Les femmes ont toujours travaillé : Une histoire de leurs métiers aux XIXe et XXe siècles, Paris, Jacob, 2002, 329 p.

Sofio (Séverine) et al. « Genre, féminisme et valeur de l’art », Cahiers du Genre,n°43, 2007.

Solomon (Barbara), In the company of educated women : a history of women and higher education in America, New Haven, Yale University Press, 1985, 298 p.

Thébaud (Françoise), Écrire l’histoire des femmes et du genre,Paris, ENS, 1998 (rééd.2007, 312 p.).

Thivend (Marianne), « L’enseignement commercial aux XIXe et XXe siècles approché par le genre », Histoire de l’éducation, n°136 (2012), p. 9-41.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search